FOCUS & TÉMOIGNAGES

Stagiaire Ardec : Ingrid Pettigrew

Formation Certifiante
Chargé·e de production de projets artistiques et/ou culturels

Le métier de chargé·e de production recouvre un panel de fonctions opérationnelles assez diverses, et donc l’acquisition de compétences croisées.  Homme·Femme-orchestre de la production, il·elle assure la coordination logistique et la gestion budgétaire et juridique du projet. Pour assurer le développement du projet artistique, la recherche des partenaires, et notamment la mise en place des stratégies de diffusion et de communication, font également partie de ses fonctions.

>>> Infos et inscription pour la formation 2020

 

INGRID PETTIGREW
Scénographe costumière
Promotion 2019​

 

 « J’ai choisi cette formation pour mieux comprendre les mécanismes économiques et pas seulement artistiques du milieu.

Etant scénographe, ce métier m’a donné les bases à connaître et la formation de chargé·e de production de projets artistiques et/ou culturels m’a permis de compléter mes connaissances. Ainsi, je me suis sentie plus à l’aise et en confiance dans mes activités grâce à l’acquisition des bagages administratifs et économiques. Ces lacunes représentaient un frein lorsque je postulais à divers postes. Je ne me sentais pas légitime.  

L’Ardec m’a donc permis d’ouvrir le champ des possibles ! A court terme, j’espère trouver un poste dans un bureau de production par exemple. A plus long terme, j’ai pour ambition d’être (co-)porteur de projet, notamment avec mes collègues. Ayant fait la formation, j’ai un bagage économique et administratif qu’ils n’ont pas et qui leur est utile. »

STAGIAIRE ADREC : Camille CLERC

Formation Certifiante
Responsable d'administration des entreprises culturelles

Dans un contexte économique toujours plus fragile pour les entreprises culturelles, la structuration financière et juridique  des projets s’avère primordiale. Ces structures s’inscrivent  également dans un cadre partenarial (institutions, coproducteurs, etc.) où   la demande d’indicateurs économiques précis et fiables conditionne la réussite d’un projet.  

>>> Infos et inscription pour la formation 2020

 

CAMILLE CLERC
Administratrice au Chai du Terral
Promotion 2018

 

« Cette formation de l’Ardec m’a été conseillée suite à mon bilan de compétence. En effet, j’étais juriste et en même temps, bénévole pour la création d’une troupe dans le domaine culturel. C’est ce qui m’a permis de découvrir le monde de la gestion et m’a donné l’envie d’en savoir plus.

Ainsi, je me suis lancée dans une reconversion par le biais de cette formation, avec pour objectifs de ressortir avec des connaissances et compétences techniques, de développer mon réseau et par la suite de trouver un emploi. La formation m’a alors permis d’atteindre mes objectifs et même plus puisque mon stage au Chai du Terral a débouché sur une prise de poste ! J’y travaille depuis que j’ai obtenu ma certification à l’Ardec.  

Encore maintenant, cette formation m’apporte beaucoup. Je suis encore en contact avec les membres de ma promotion, on s’échange nos conseils et astuces maintenant que nous sommes tous en poste.  »

STAGIAIRE ARDEC : Chloé Etienne

Chloé Etienne, 31 ans, Montpellier, chargée de production, diffusion, communication et relations presse pour le spectacle vivant. 

Je fais partie de ces personnes qui pensent que l'art et la culture sont des ingrédients essentiels à l'intelligence individuelle et collective.

 

Quel parcours avez-vous ? 

Mon parcours est non linéaire. Contrairement à ce qu'on pourrait penser, c'est une force. C'est aussi ma manière d'évoluer. 

J'ai d'abord étudié l'Histoire. La Licence validée je me suis expatriée en pays anglo-saxons pour travailler, maîtriser l'anglais et profiter de ma vingtaine. Retour à Montpellier et sur les bancs de la fac avec un Master professionnel Histoire - Histoire de l'Art spécialité Valorisation et Médiation des Patrimoines avec un stage de fin d'études au Service Expositions Temporaires du Musée Fabre. Diplôme en poche mais pas de boulot pour autant. J'avais encore envie et besoin de me former sur de nouvelles compétences et nouvelles disciplines artistiques. La formation longue 2015 de l'Ardec "Métiers de la production, de la diffusion et du développement de projets dans le spectacle-vivant" correspondait à ce que je visais. 

 

Qu'est-ce que l'Ardec pour vous ? Comment la décririez-vous ? 

L'Ardec ? C'est une super équipe et de très bons intervenants.

Le positionnement de l'Ardec est du côté des structures culturelles : en les accompagnant dans leur stratégie de développement, en effectuant la gestion des paies et en proposant une formation de qualité dans le but de travailler au sein de ces structures. Un acteur indispensable en somme.

 

Que vous a apporté la formation ?

Des nouvelles compétences, de nouveaux outils, des clés de compréhension des esthétiques et in fine un boulot !

 

STAGIAIRE ARDEC : Isabelle Gaudin

GAUDIN -ISABELLE – 45 ANS – NIMES –

ADMINISTRATRICE – TRIPTYK THEATRE – COMPAGNIE SUBITO – COMPAGNIE ZELINE ZONZON

Quel parcours avez-vous ?

Souhaitant travailler depuis toujours dans le secteur culturel, je me suis formée de 1994 à 1997 à l’ISART – Institut Supérieur de l’ART – Ingénierie Culturelle - Filière Action culturelle - Option communication / administration à Marseille, après quelques stages et une première expérience professionnelle au sein d’une compagnie de danse contemporaine à Marseille (compagnie Itinerrance) j’ai continué mon parcours avec une autre compagnie de danse à Nîmes et ainsi de suite ; en 2009 l’occasion pour moi de faire le point et de  consolider mon parcours en intégrant la formation modulaire – à  l’ARDEC - « Métiers de la gestion et de l’administration dans le spectacle vivant ».

Qu'est-ce que l'Ardec pour vous ? Comment la décririez-vous ?

Un lieu ressource, de formation et d’échange, me permettant d’approfondir mes connaissances mais aussi d’apprendre de nouvelles notions (paie et comptabilité) avec une mise en pratique sur le terrain. Une formation professionnelle concrète en lien avec la réalité de nos professions du spectacle. Une équipe bienveillante à l’écoute de ses stagiaires et bien sûr un Directeur exceptionnel.

Des prestations pour les compagnies également exceptionnelles, en décentralisant sur l’ARDEC la paie des structures avec qui je travaille aujourd’hui : un grand merci à Tatiana.

Que vous a apporté la formation ?

Des connaissances, du lien, du réconfort, du réseau, une forte crédibilité dans le milieu professionnel dans lequel j’évolue aujourd’hui.

STAGIAIRE ARDEC : Claire Schneider

"Je m’appelle Claire Schneider, j’ai 53 ans et je vis actuellement dans la vallée de Valleraugue où se situe la Filature du Mazel, fabrique artistique et culturelle. Depuis 3 ans j’ai un poste à mi temps  comme chargée de missions culturelles.

Je suis artiste plasticienne depuis 30 ans et dans l’organisation d’événements depuis 20 ans. Plutôt autodidacte, la formation "Métiers de la Production, de la Diffusion et de l'Administration dans le spectacle vivant 2015" m’a permis de me positionner comme professionnelle et a beaucoup amélioré mes pratiques. L’ARDEC est un lieu de savoir à l’écoute des individus. J’y ai trouvé de la convivialité et de la solidarité, du sérieux et des fous rires.

La formation m’a permis d’aborder mon nouveau poste de chargée de missions sereinement et de prendre ma place au sein des institutions culturelles. Elle a professionnalisé mes pratiques et m’a apporté des méthodes de travail.

Merci à toute l’équipe."