ACTU SECTEURS

[OFFRE D'EMPLOI] Chargé·e de diffusion - Cie Les Têtes de Bois - Montpellier (34)

Intitulé du poste : Chargé·e de diffusion
Employeur : Cie Les Têtes de Bois
Secteur : Spectacle vivant- théâtre
Lieu de travail : Montpellier – Locaux de l’Ardec (Quartier Hôpitaux Facultés).

Description de l’organisme

Fondée en 2004, par Mehdi Benabdelouhab et Valeria Emanuele, la compagnie Les Têtes de Bois a développé un art théâtral contemporain que l’on pourrait définir comme « Poesia dell’arte ». Basé sur la recherche de nouvelles formes liées aux masques et sur l’engagement corporel, Les Têtes De Bois offrent des mises en scène oniriques, pluridisciplinaires et multiculturelles. La générosité des scénographies prend des allures de tableaux, où l’esthétisme se mêle à la profondeur du texte. Très axés sur le corps, les spectacles de la compagnie regorgent d’énergie, d’humour et d’émotions.

Description du poste

Diffusion des spectacles auprès de l'ensemble des professionnel·le·s du territoire français et à l’étranger. Prospection, démarchage, emailing et relances téléphoniques pour 7 spectacles en diffusion (très jeune public, jeune public, cirque et tout public).

Profil 

Technique

  • Expérience de la diffusion (avoir déjà un réseau) ou débutant·e souhaitant se former dans le monde du spectacle, motivé·e pour apprendre et s'investir.
  • Bonne maîtrise d’internet et des outils informatique (BobBooking, FileMaker Pro, pack office, notions en PAO, photoshop, etc)

Relationnel

  • Bonnes qualités rédactionnelles et relationnelles
  • Autonomie
  • Rigueur- Persévérance
  • Grande capacité d’adaptation
  • Savoir travailler en équipe

 

Date de début : dès que possible
Rémunération : Service civique avec possibilité d’embauche CDDU intermittent par la suite.
Date limite d'envoi des candidatures : CV + lettre de motivation le plus tôt possible
Adresser à : lestetesdeboiscompagnie@gmail.com

Site web : www.lestetesdebois.com

[COVID-19] Aide à la vulnérabilité

Une aide sociale exceptionnelle d’urgence a été mise en place par Audiens à destination des professionnel·le·s des secteurs de la Culture, de la Communication et des Médias pour faire face aux situations de fragilités sociales engendrées par la crise sanitaire du Covid-19.

Elle est réservée :

☛ aux salarié·e·s (artistes et technicien·ne·s du spectacle, journalistes pigistes, salarié·e·s permanent·e·s),

☛ cotisant·e·s à Audiens retraite complémentaire Agirc-Arrco,

☛ et qui se retrouvent dans une situation de fragilité financière due à une baisse de leur activité professionnelle, engendrée par la crise sanitaire.

Chaque demande d’aide fera l’objet d’une évaluation globale de la situation sociale du foyer. Cette aide à la vulnérabilité est limitée à une seule aide par foyer et est non imposable, non remboursable, non renouvelable et revêt un caractère exceptionnel.

 

EN SAVOIR +

 

[Webconférence] Écologie des pratiques culturelles numériques

Webconférence
Écologie des pratiques culturelles numériques

Mecredi 16 septembre à 10h 
en partenariat avec Illusion & Macadam

Vous avez été nombreux·ses à participer à notre Webconférence Écologie des pratiques culturelles numériques, sur Zoom comme sur notre Facebook Live !
Un GRAND merci à tou·te·s, ainsi qu'aux aux intervenant·e·s et invité·e·s mystères pour leur éclairage et leur témoignage.
Pour voir ou revoir cette vidéo, rendez-vous sur notre page Facebook ou demandez-nous l'enregistrement par mail : formation@lardec.fr

VOIR LA VIDÉO

•••••••••••••••

Et aussi
poursuivez la thématique avec la formation Adapter ses pratiques professionnelles aux enjeux climatiques les 16 & 17 novembre 2020

EN SAVOIR +

•••••••••••••••
Et aussi
Retrouvez la webconférence du mercredi 17 juin 2020 : Face aux enjeux climatiques, quel rôle pour le secteur culturel ?
Pour voir ou revoir cette vidéo, rendez-vous sur notre page Facebook ou demandez-nous l'enregistrement par mail : formation@lardec.fr

VOIR LA VIDÉO

•••••••••••••••

Durant le confinement, les professionnel·le·s de la culture ont pu mesurer les bienfaits et les limites du numérique. Une expérience grandeur nature. Télétravail, diffusion d’œuvres en ligne, soirées dansantes ou apéros en visio, les usages se sont transformés à toute vitesse pour s’adapter aux restrictions et ouvrir de nouvelles fenêtres de sociabilisation. Certaines d’entre elles resteront ouvertes.

Pourtant, depuis de longues années maintenant, les outils numériques nous entraînent vers - ou imposent - des usages dont les effets pervers sont nombreux. Au sein des organisations, le travail évolue, transformé par une exigence d’agilité et de temps réel. L’utilisation des outils numériques aspire le temps, perturbe nos efforts de concentration, génère de nouveaux flux au risque de l’éparpillement. L’agitation immédiate semble remplacer la pensée plus structurée et à plus long terme. Le concept tout à fait trompeur de dématérialisation conduit à l’oubli ou au déni d’impacts environnementaux pourtant considérables. La méconnaissance des ordres de grandeur liés à ces enjeux empêchent tout approche durable des usages numériques.

Intervenant·e·s

David Irle - Aladir conseil

Il a travaillé pendant huit ans pour Occitanie en scène, au service du développement de projets culturels européens et internationaux, il a été à l’initiative du projet collectif Madeleine H/F portant sur l’égalité femmes/hommes dans les métiers de la culture en Languedoc-Roussillon. Désormais consultant indépendant sur les questions de renforcement économique en conditions hostiles, notamment auprès des entreprises culturelles, spécialiste des problématiques énergétiques liées au réchauffement climatique et des financements européens. Avec son projet Aladir conseil, il travaille à une meilleure compréhension des impacts du réchauffement climatique pour la culture, et de la façon dont la culture pourrait disséminer de bonnes pratiques, par des projets artistiques capables de transformer les imaginaires, par l’exemplarité professionnelle de ceux qui le peuvent et par la redéfinition des politiques publiques en la matière.

Jean-Lou Fourquet - Homo Conscientus

Cofondateur à Toulouse de la coopérative d’études et de conseil en développement durable PALANCA puis de la conciergerie de quartier Allo Bernard, Jean-Lou Fourquet est désormais à la tête d'Homo Conscientus, un projet dans lequel il travaille à comprendre le monde pour aider les autres et lui-même à le changer. Il synthétise, vulgarise et transmets ses connaissances par le biais de conférences, d'ateliers et de deux blogs : avantlecafe et apreslabiere. Pour une humanité plus consciente de ses impacts, mais aussi plus au fait des avenirs souhaitables. Nous vous conseillons vivement de suivre son travail en vous inscrivant à sa newsletter et en visionnant sa conférence sur l'économie de l'attention.

https://homoconscientus.fr/
https://avantlecafe.fr/
https://www.youtube.com/watch?v=2G2jXzsngIg
https://apreslabiere.fr/

Julie Orgelet - DDemain

Experte en analyse du cycle de vie, Julie Orgelet accompagne les entreprises depuis plus de 10 ans dans l’évaluation et la réduction des impacts environnementaux de leurs produits. Chef de projet numérique à ses heures, elle a découvert le monde des services numériques en 2013. Elle a réalisé alors qu’au delà des terminaux, les impacts de ce secteur étaient réels et diffus ! Alors que l’IT for Green est présenté comme LA solution à la crise environnementale actuelle, les services numériques sont loin d’être responsables. En 2017, Julie a rejoint le Collectif conception numérique responsable et l'Alliance GreenIT et co-signé le livre blanc sur l’écoconception des services numériques. En 2018, elle a créé DDemain avec pour vocation d’accompagner les entreprises et les collectifs dans leur transition. Elle forme et accompagne les entreprises à l'écoconception de leur service numérique et anime des ateliers autour des écogestes numériques : les ateliers econ[u]m. Prochain atelier le 25 septembre à Mauguio avec la CCI de L'Hérault.

https://collectif.greenit.fr/
https://www.herault.cci.fr/agenda/atelier-econum-quels-ecogestes-pour-un-numerique-responsable

[WEBCONFÉRENCE] Face aux enjeux climatiques, quel rôle pour le secteur culturel ?

Face aux enjeux climatiques, quel rôle pour le secteur culturel ?
Mercredi 17 juin 2020
de 10h à 11h30 en ligne

Vous étiez nombreux·ses à participer à notre webconférence ce mercredi 17 juin Face aux enjeux climatiques, quel rôle pour le secteur culturel ?, sur Zoom comme sur notre Facebook Live ! Un GRAND merci à tou·te·s !

Pour voir ou revoir cette vidéo, rendez-vous sur notre page Facebook ou demandez-nous l'enregistrement par mail : formation@lardec.fr

VOIR LA VIDÉO

•••••••••••••••

L’Ardec et Illusion & Macadam se retrouvent autour de David Irle – AladirConseil pour un partenariat inédit sur la question de l’impact carbone dans le secteur culturel.

Cette crise sanitaire a créé, chez nombre d’entre nous, l’envie d’agir à son niveau sur les questions d’environnement et notamment de réchauffement climatique. Le secteur culturel n’est pas exempt de cette réflexion, bien au contraire. La question du développement durable est présente auprès des festivals ainsi que des lieux depuis plusieurs années, mais reste encore difficile à interroger pour les équipes artistiques.

C’est pourquoi la collaboration entre nos 2 structures et AladirConseil fait sens et permet d’envisager des actions mutualisées et complémentaires sur le long terme (webinaires, formations, rencontres professionnelles…). Nous souhaitons ainsi participer à la constitution d’une communauté de professionnel·le·s produisant de la ressource et des échanges de pratiques utiles pour l’ensemble du secteur culturel.

Au programme

Autour de David Irle, seront présent·e·s Gwendolenn Sharp - The Green Room et Samuel Valensi - The Shift Project pour aborder ces questions.

Qu’est-ce que la culture peut raconter pour nous aider à saisir l’ampleur de la tâche ou expérimenter de nouvelles pratiques ? Comment inscrire nos actions pour allier l’efficience, la résilience et l’endurance, lutter contre l’éco-anxiété et l’éco-fatigue ? La Coopération culturelle avec d’autres territoires et structures peut-elle entraîner ce mouvement ?

S'INSCRIRE

Intervenant·e·s

Gwendolenn Sharp est la fondatrice de The Green Room, une organisation oeuvrant pour le changement environnemental et social dans l'industrie de la musique. Elle a travaillé avec des institutions culturelles, des festivals et des ONG environnementales en Pologne, France, Allemagne et Tunisie et possède une expérience diversifiée dans la production de concerts, la gestion de tournées, la conception de projets, la coopération internationale et le développement d'outils et de stratégies. Elle est membre du Réseau des Managers Culturels, du Réseau Eco-Evénements (REEVE) et évaluatrice pour A Greener Festival (UK). TGR : The Green Room est une association qui développe des stratégies créatives pour accompagner le changement environnemental et sociétal dans l’industrie de la musique. Depuis 2016, travaillant avec des musicien·ne·s et technicien·ne·s associé·e·s, l’association met en place des tournées bas-carbone, réalise des évaluations, des actions de sensibilisation, des formations et des études opérationnelles sur les pratiques artistiques et les enjeux environnementaux.

Samuel Valensi est auteur et metteur en scène, fondateur de la compagnie de théâtre "La Poursuite du Bleu". Il est diplômé de HEC Paris, spécialisé en management de la création, et licencié de Philosophie à la Sorbonne Paris IV. Il enseigne la production du spectacle vivant et la responsabilité environnementale de la culture à HEC Paris et à l'ICART. Depuis cette année, il travaille à la décarbonation du secteur culturel au sein du think tank The Shift Project qui œuvre en faveur d’une économie libérée de la contrainte carbone.

David Irle a travaillé pendant huit ans pour Occitanie en scène, au service du développement de projets culturels européens et internationaux, il a été à l’initiative du projet collectif Madeleine H/F portant sur l’égalité femmes/hommes dans les métiers de la culture en Languedoc-Roussillon. Désormais consultant indépendant sur les questions de renforcement économique en conditions hostiles, notamment auprès des entreprises culturelles, spécialiste des problématiques énergétiques liées au réchauffement climatique et des financements européens. Avec son projet AladirConseil, il travaille à une meilleure compréhension des impacts du réchauffement climatique pour la culture, et de la façon dont la culture pourrait disséminer de bonnes pratiques, par des projets artistiques capables de transformer les imaginaires, par l’exemplarité professionnelle de ceux·celles qui le peuvent et par la redéfinition des politiques publiques en la matière.

Et aussi...

FORMATION À DISTANCE
Adapter ses pratiques professionnelles aux enjeux climatiques​

20 et 21 juillet 2020

EN SAVOIR +

Parcours emploi compétences

À partir de janvier 2018, les contrats aidés sont transformés en parcours emploi compétences.

La mise en œuvre des parcours emploi compétences repose sur le triptyque emploi-formation-accompagnement : un emploi permettant de développer des compétences transférables, un accès facilité à la formation et un accompagnement tout au long du parcours tant par l’employeur que par le service public de l’emploi, avec pour objectif l’inclusion durable dans l’emploi des personnes les plus éloignées du marché du travail.

Retrouvez plus de précisions : http://travail-emploi.gouv.fr/emploi/insertion-dans-l-emploi/parcours-emploi-competences/article/parcours-emploi-competences